Contact
communication [at] ens-paris-saclay.fr (Communication)

Peut-on faire confiance à la science ?

L'École organise un cycle de conférences de diplôme dans le cadre duquel Léo COUTELLEC, enseignant-chercheur en épistémologie et éthique des sciences contemporaines à l'Université Paris-Sud - Paris-Saclay, interviendra sur la question "Peut-on faire confiance à la science ? Un questionnement épistémologique, des implications éthiques".
Cette conférence sera animée par Hisham Abou-Kandil, professeur et médiateur intégrité scientifique de l'ENS Paris-Saclay.

Bâtiment d'Alembert, Amphi Curie
Ajouter à mon agenda02/12/2019 6:30pm 02/12/2019 8:30pm Peut-on faire confiance à la science ? Bâtiment d'Alembert, Amphi Curie Europe/Paris public

Nous appelons "science impliquée" le nom d'une certaine représentation des sciences où l'implication n'est plus une option mais une caractéristique intrinsèque de la production de connaissances scientifiques.

Avec une telle proposition nous cherchons à éviter l'écueil des débats contemporains sur les sciences et les techniques qui nous laissent trop souvent devant l'obligation de choisir entre une science hiérarchisée où la diversité est "domestiquée" par les mainstream en place et une science atomisée où la diversité est diluée dans un territoire scientifique dont on ne parvient plus à reconnaître la spécificité.

Avec la proposition de science impliquée, nous contribuons donc à ouvrir une voie alternative entre positivisme et relativisme épistémologique, voie qui fait du pluralisme scientifique le cadre d'analyse des démarches de productions de connaissances.

Confiance entre science et société

Dans un tel cadre, la question de la confiance entre science et société se pose alors en des termes nouveaux. Elle ne sera plus ce qui se gagne par l'autorité, par l'explication ou par la promesse d'applications mais ce qui se construit lorsque le contrat social entre science et société repose sur l'idée d'une responsabilité collective.

Ainsi la question "Peut-on faire confiance à la science ?" se disloque en de multiples questionnements : De quelle conception de la science parle-t-on ? Pour quelles finalités ? Dans quel contexte ?

La confiance devient alors le curseur non plus d'une pacification des relations entre science et société mais celui d'une démocratisation de ces relations.

Léo Coutellec

Enseignant-chercheur (MCF) en épistémologie et éthique des sciences contemporaines à l'Université Paris-Sud - Paris-Saclay (EA 1610 "Etudes sur les sciences et techniques"), il est chargé de mission au sein du Conseil pour l'Éthique de la Recherche et l'Intégrité Scientifique (POLETHIS), et chercheur associé à l'Espace de réflexion éthique Ile de France.

Il travaille au renouvellement de la pensée épistémologique dans ses liens avec l’éthique. Ses recherches visent a concevoir une épistémologie des sciences impliquées qu'il intègre a une réflexion sur une éthique (du) non-standard.

Trois champs théoriques sont particulièrement développés dans ce cadre : le pluralisme scientifique, la responsabilité sociale des sciences et la question d'une éthique de l'anticipation.

Ce travail est mis a contribution au sein de plusieurs projets de recherche interdisciplinaires dans une collaboration étroite avec la communauté scientifique et en lien avec l’étude d’une diversité d’objets. Il a notamment publié deux ouvrages - "De la démocratie dans les sciences. Épistémologie, éthique et pluralisme" (Éditions Matériologiques, 2013), "La science au pluriel. Essai d'épistémologie pour des sciences impliquées" (Editions QUAE, 2015).

Conférences du diplôme ENS Paris-Saclay
Activité propre au diplôme, ce cycle de conférences permet d'aborder plusieurs thématiques liées aux enjeux transversaux scientifiques et sociétaux actuels et à l'enseignement supérieur et la recherche. Ces conférences permettent en outre une ouverture pluridisciplinaire et la rencontre de personnalités expertes et reconnues dans ces domaines.