Contact
delorme [at] ens-paris-saclay.fr (Benjamin Delorme, responsable du Master 2 R )

Nouveau master 2 d’anglais de spécialité

ENS Paris-Saclay - Crédit photo : Michel Denancé (RPWB)
ENS Paris-Saclay - Crédit photo : Michel Denancé (RPWB)
En partenariat avec l’université Paris-Cité, le département des langues de l’École ouvre en septembre 2022 le nouveau « Master 2 recherche Domaines anglophones », unique master de recherche interdisciplinaire en France avec une formation d’anglais de spécialité.

Master 2 de recherche "Domaines anglophones"

Une formation innovante à la recherche de pointe en études anglophones

Le nouveau « Master 2 recherche Domaines anglophones » est une formation à la recherche interdisciplinaire, au carrefour de différentes disciplines des études anglophones : anglais de spécialité, didactique, civilisation.

Cette formation s'articule autour de deux axes en tronc commun :

  • Un positionnement fort autour de l'initiation à la recherche (épistémologie des études anglophones, histoire des sciences, accompagnement à la recherche) ;
  • Didactique de l'anglais, pour souligner les apports de la recherche à la pratique pédagogique, et former les futurs enseignants du supérieur (LANSAD mais également LLCER ou LEA).

En-dehors du tronc commun, des blocs (2 UE) seront proposés, au choix des étudiants et des étudiantes selon leur domaine de recherche :

  • Anglais de spécialité /analyse des discours spécialisés
  • Civilisation
  • Didactique de l'anglais

Un master intégré dans la Graduate school Humanités-Sciences du Patrimoine de l’Université Paris-Saclay

Le master 2 appartient, avec 6 autres mentions Master, à la Graduate School Humanités-Sciences du Patrimoine de l’Université Paris-Saclay permettant d’être au contact des chercheurs et de poursuivre les projets avec les réseaux de chercheurs de l’Université Paris-Cité.

Témoignage de Claire KLOPPMANN-LAMBERT, docteure en anglais de spécialité

Paroles Claire KLOPPMANN-LAMBERT, docteure en anglais de spécialité

Claire KLOPPMANN-LAMBERT, alumni, docteure en Anglais de spécialité, est ATER Université Sorbonne nouvelle. Elle revient sur le master 2 d’anglais de spécialité à l’ENS Paris-Saclay.

Après une hypokhâgne et une khâgne option anglais au Lycée Henri IV, j'ai fait le choix de l'ENS Cachan (aujourd'hui ENS Paris-Saclay) et du Département des langues car je souhaitais poursuivre ma formation d'angliciste.

L'idée d'intégrer une grande école qui forme aussi bien aux sciences fondamentales qu'aux sciences humaines et sociales me plaisait. J'ai toujours aimé les langues et les sciences dites "dures" et j'avais l'intuition que de belles synergies pouvaient exister entre ces disciplines.
La formation que j'ai reçue au Département des langues (et à l'Université Paris Cité), notamment en anglais de spécialité, m'a permis de me pencher sur l'étude des langues professionnelles et notamment l'anglais de l'architecture et l'anglais académique en sciences.

Après ma formation à l'ENS Paris-Saclay, j'ai poursuivi avec une thèse en anglais de spécialité à l'Université Paris Cité et je suis aujourd'hui ATER (Attachée Temporaire d'Enseignement et de Recherche) à l'Université Sorbonne Nouvelle.

J'ai choisi de faire le Master d'anglais de spécialité en 2017. Ce qui m'a le plus plu a été de mener un projet de recherche collaboratif sur les erreurs que font les jeunes chercheurs francophones lorsqu'ils rédigent des abstracts scientifiques en anglais. C'était très stimulant de travailler avec un enseignant-chercheur de l'équipe de recherche DASP (Discours anglophones spécialisés) et je voyais clairement des applications pour améliorer les cours d'anglais et les certifications de langues en France.

D'autre part, ce Master m'a permis de me former aux outils pour l'analyse de discours en anglais (concordanciers), de découvrir les enjeux de la recherche en anglais de spécialité, et de rédiger un mémoire sur l'anglais de l'architecture, tout en enseignant l'anglais de spécialité à des élèves d'autres départements. C'était pour moi le moment idéal pour murir un projet de thèse.

Aujourd'hui, j'ai soutenu ma thèse en anglais de spécialité et cela m'a confortée dans l'idée d'enseigner l'anglais, notamment en LANSAD (LANgues pour Spécialistes d'Autres Disciplines), et de poursuivre la recherche en anglais de spécialité.

Formations et partenaires

Les partenaires anglophones (liste non exhaustive)

  • USA : Amherst (Massachusetts), Sarah Lawrence College (New York), Columbia,  Cornell (New York, Tulane (Los Angeles), Chicago (Illinois), Washington (District of Columbia)
  • Canada : Glendon College (Toronto), University of Waterloo (Ontario), University of Ottawa.
  • Australie : Sydney (New South Wales)
  • Écosse : Édimbourg, Glasgow
  • Angleterre :  York, Liverpool, Newcastle, Cambridge, Reading, Northampton, Leicester
  • Irlande : Trinity College, Dublin

Les débouchés

Le Master 2 « Domaines anglophones » forme les futurs enseignants et chercheurs de l'enseignement supérieur en études anglophones.
Les principaux débouchés sont :

  • Poursuite d'études en thèse de doctorat ;
  • Carrières de l'enseignement supérieur en études anglophones (Maître de conférences, Professeurs d'université) ;
  • Postes de professeurs agrégés ou certifiés dans l'enseignement supérieur (PRAG/PRCE, professeurs en CPGE, IUT, BTS).

Public ciblé

  • Cette formation s’adresse aux étudiants ayant un M1 obtenu dans une université.
  • Le master 2 est également proposée dans le cadre de la formation continue, avec 3 rassemblements en présentiel par an.

Programme

Le Master 2 recherche « Domaines anglophones » s’articule autour de deux volets : un tronc commun où toutes les UE sont obligatoires et un bloc de spécialisation choisi selon le domaine de recherche du masterant.

Tronc commun (compétences pré-doctorales)

  • Épistémologie des études anglophones :  introduction aux cadres théoriques des domaines anglophones (anglais de spécialité, civilisation, didactique, arts visuels…) ;
  • Pratiques pédagogiques dans le secteur LANSAD ;
  • Histoire des sciences ;
  • Rédaction scientifique et académique (scientific writing) ;
  • Participation à la semaines intensivee de la Graduate School Humanités– Sciences du patrimoine en janvier, participation à diverses manifestations scientifiques à la (Journée des Masters de la GS-HSP en mars, colloque du GERAS…).

6 blocs de spécialisation

  • Bloc Analyse des discours anglophones
  • Bloc Recherche contemporaine en didactique de l’anglais et de l’anglais de spécialité
  • Bloc Linguistique, corpus, applications (ouverture en septembre 2023)
  • Bloc Domaines et cultures anglophones
  • Bloc Traductologie, le littéraire intégrant le spécialisé (ouverture septembre 2023)
  • Bloc Domaines anglophones, interfaces disciplinaires (ouverture septembre 2023)

2 UE « à la carte »Le caractère modulaire de la formation permet aux étudiants de choisir en fonction de leur sujet du mémoire : 2 UE au choix parmi un catalogue de cours : cours de méthodologie et l’apprentissage d’outils de recherche informatiques, notamment en analyse textuelle et en linguistique de corpus.
La préparation du mémoire se fait d’un sous la direction des nombreux partenaires impliqués dans la formation.