Diplôme - Année de Recherche en Sciences pour les Transitions écologiques

L’objectif de la formation proposée est de rapprocher différentes cultures pour répondre aux questions environnementales. Le diplôme « Année de Recherche en Science pour les Transitions écologiques » propose un socle de connaissances conférant un très bon niveau en Sciences pour les transitions écologiques qui conduit les apprenants vers une connaissance la plus large possible des données scientifiques actuelles des enjeux écologiques.
Ainsi, la formation permet de répondre aux questions :

  • Que nous disent les scientifiques ?
  • Quelles sont les formes de politiques publiques pour répondre aux enjeux de la transition ?

 

 

De façon à préserver un caractère disciplinaire de haut niveau, la formation propose une spécialisation disciplinaire avec une orientation vers l’écologie. En ce sens, le socle commun est complété par 2 grands axes disciplinaires qui s’appuient sur les compétences des départements et laboratoires de l’école : Flux de matières et d’énergie – interaction avec l’environnement ; Sciences humaines et sociales pour la transition écologique.

Public visé

Le diplôme ARÉco est proposé aux étudiants issus d’un M1 de l’ENS Paris Saclay ou de l’Université Paris-Saclay. C’est une année de formation complétant une expertise disciplinaire par une compétence en Sciences pour les transitions écologiques, destinée à des étudiants de niveau préférentiellement M1 mais aussi M2 issus de formations diverses (Universités, écoles d’ingénieurs, établissements d’ESR, etc).  Il est également ouvert en formation continue.
Dans le cadre du diplôme de l’ENS Paris Saclay, il contribue au parcours de recherche thématique en Sciences pour les transitions écologiques. Il se positionne en 3ème année et permet de valider, a minima, les compétences pluridisciplinarité et recherche.

Pré-requis

Le programme de formation est ouvert à tous les étudiants de niveau M1 minimum ou équivalent sans pré-requis mais ayant un fort intérêt pour les enjeux écologiques, et le projet de compléter leur formation disciplinaire par des compétences en Sciences pour les transitions écologiques.

Compétences visées

  • Maîtriser les données scientifiques fondamentales des sciences écologiques contemporaines
  • Maîtriser les cadres d’action des politiques publiques environnementales à différentes échelles
  • Développer une pensée autonome et réflexive sur les enjeux des transitions écologiques
  • Approfondir ses savoirs et savoir-faire disciplinaires dans le domaine des sciences pour les transitions écologiques
  • Savoir mener un travail interdisciplinaire pour comprendre les problèmes écologiques contemporains
  • Conduire un travail collaboratif visant à inscrire les apports des sciences expérimentales et sociales dans la conception de politiques publiques nouvelles.

Débouchés post diplôme

  • Poursuite d’études en Master 2 ou en doctorat.
  • Différentes fonctions dans les services de recherche pour l’État, les collectivités territoriales, les associations, et/ou les entreprises, allant de la conception/mise en œuvre de politiques publiques à des projets de recherche ou des programmes d’actions participatives, autour de projets écologiques.


Effectif

  • 24 étudiants et normaliens

Organisation de la formation

L’année est organisée en deux semestres.

Semestre 1

Un socle commun de connaissances

  • Deux Unités d’Enseignement (UE) communes : UE1 = Contraintes physiques ; UE2 = Gouverner l’environnement- Institutions et Instruments
  • Un projet interdisciplinaire collectif
  • des activités complémentaires : lecture accompagnée du GIEC , la fresque du climat, etc

Des UEs de spécialisation disciplinaire à choix (en cours d’élaboration) :

  • Flux de matière et d’Energie – interaction avec l’environnement
  • Sciences Humaines et Sociales pour les transitions écologiques

Semestre 2 

Il se compose d’un stage de recherche disciplinaire.

La formation peut être complétée par le suivi obligatoire de MOOCs ou SPOCs de préférence dans le périmètre Paris-Saclay.