Contact
ens.antarctique [at] gmail.com (Association Juste 2.0°C)
Lancement d'un crowdfunding :

Soutenez ce projet en participant à la campagne de financement participatif :

Lancement le 24 novembre, restez connectés !

Cap sur la banquise !

©Niels Dutrievoz
Six normaliennes et normaliens partiront à l’assaut du continent austral dans le cadre de leur projet Antarctique 2.0°C en septembre 2021. Chaque année, des scientifiques issus de 27 pays différents effectuent en terres circumpolaires des expériences qu’ils ne pourraient réaliser ailleurs.

L’Antarctique, un enjeu mondial

Les pôles sont sources de convoitises. Ils excitent les imaginaires et peuplent les rêves des plus aventureux. Mais ces espaces maritimes polaires ne sont pas uniquement le théâtre des fascinations ésotériques de l’Homme : l’actualité environnementale alarmante les a placés au cœur des débats.

Depuis un demi-siècle, l’Antarctique revêt un statut unique de continent destiné à la science, aux actions pacifiques, à la préservation des ressources naturelles et à la protection de la biodiversité, que garantissent divers conventions et traités internationaux.

La priorité est donc donnée aux activités scientifiques et des équipes de recherche peuplent pour l’essentiel le continent tout au long de l’année.

Antarctique 2.0°C, une initiative étudiante de recherche interdisciplinaire

Ils·elles sont six normaliennes et normaliens issus de différents départements des Écoles normales supérieures : Biologie, Chimie, Géosciences et Sociologie.

Réunis par les InterENS en 2018, ils·elles ont en commun une appétence particulière pour la recherche en milieu polaire, et l’ambition d’apporter leur pierre à l’édifice de l’épopée australe en se réunissant autour d’un projet de recherche interdisciplinaire, Antarctique 2.0°C.

Leur objectif est d’étudier les impacts du changement climatique en Antarctique et l’impact de l’empreinte humaine sur l’environnement.

Pour répondre à ces problématiques toutes contemporaines, Baptiste, Margot, Clément, Lana, Niels et Olivier ont décidé de monter une expédition en voilier vers le Continent Blanc.

Et c’est ainsi qu’en septembre 2021, le Lun II, un vieux bateau de pêche norvégien construit en 1914, s’élancera sur les mers du globe afin de rejoindre les glaciers pour un périple de huit mois. Un choix atypique qui découle de leur volonté responsable de limiter leurs émissions carbones.

Antarctique 2.0°C, un tremplin pour de nombreux projets

Juste deux degrés, c’est la limite au réchauffement climatique donnée par la COP21.

C’est aussi le nom que la joyeuse équipe a choisi pour l’association qui porte Antarctique 2.0°C. Association qui revêt une ambition beaucoup plus vaste, dans la continuité de la mission historique des écoles normales supérieures.

Elle se traduit d’abord par la construction de projets pédagogiques avec des écoles – une composante qui démarrera dès janvier prochain. Il s’agira, par exemple, de mettre en place avec des élèves des protocoles théoriques qui seront ensuite exécutés sur place.

La sensibilisation aux enjeux climatiques fait également partie intégrante de leur projet.

Une chaîne YouTube de vulgarisation scientifique est actuellement en construction et bénéficiera du soutien de leurs marraine et parrains : le journaliste et vulgarisateur Jamy Gourmaud (C’est pas sorcier !, Le Monde de Jamy), l’explorateur-aventurier Mike Horn et la chercheuse en biogéochimie des glaces de mer Delphine Lannuzel (Institute for Marine and Antarctic Studies).

A terme, l’association Juste 2.0°C a pour objectif de porter d’autres projets étudiants sur les sciences du climat et de l’environnement.

Nous souhaitons à ces grand·es chercheur·ses en devenir une réussite à la hauteur de leur générosité !

 

 

photos ©Niels Dutrievoz, Mathieu Poupon