Contact
communication [at] ens-paris-saclay.fr (Communication)

Hommage à Antonin Girardi

Antonin Girardi fait partie des 6 humanitaires français·es tué·es au Niger le 9 août 2020.

Brillant alumni du département d'économie et de gestion, ancien assistant de recherche au sein du laboratoire CREST, il était spécialisé dans l’économie environnementale et géographique et s'était engagé dans plusieurs missions humanitaires.

L’École s’associe à la peine de sa famille, de ses proches et de ses camarades normalien·nes qui ont souhaité lui rendre un dernier hommage ci-dessous, avant la cérémonie officielle qui se tiendra ce vendredi 14 août à l'aéroport d'Orly.
Au-delà de notre profonde tristesse, nous, ses amis, ses anciens professeurs, souhaiterions vous dire à quel point Antonin était une personne exceptionnelle.

« Sa bienveillance, sa bonne humeur, sa vivacité, sa répartie, sa curiosité ou encore son engagement pour des causes justes, ont fait de lui une personne appréciée de tous, qui comptait aux yeux de beaucoup, comme le montrent les très nombreuses marques d’affection que nous avons reçues.

Antonin était sensible, drôle, gentil et très attachant. Il allait spontanément vers les autres et brillait par son ouverture d’esprit, sa capacité d’analyse et sa justesse. Avec lui, nous partagions nos moments de doute, de questionnement. Il apportait un regard singulier sur ce qui l’entourait.
 
C’était aussi une source inépuisable d’énergie, capable de rassembler autour de lui sans jamais se mettre en avant. Il nous partageait ses passions - sa culture du rap français en aura impressionné plus d’un - enthousiaste qu’il était d’apprendre et de transmettre.
 
Il était un ami fidèle et précieux : un exemple d’empathie, de tolérance et de détermination. Nous l’aimons si fort qu’il nous est difficile d’imaginer la vie sans lui. Nous attendions avec impatience son retour en septembre et avions encore tant de choses à partager. Antonin était de ces rencontres que l'on n'oublie pas, il laisse en chacun de nous un souvenir de joie, de rire et d'amitié. Sa brutale disparition nous remplit de tristesse.
 
Porté par sa volonté de venir en aide aux autres, il avait concrétisé son engagement et trouvé sa voie dans l’humanitaire ces deux dernières années. Il apportait beaucoup de joie à ceux qui l’entouraient en mission. Ce n’était que le début de tout ce qu’il aurait pu accomplir pour lui et les autres.
 
Nous nous associons à sa famille et ses proches dans cette terrible épreuve. Notre peine est immense et l’heure est au deuil, mais nous garderons toujours en nous le sourire et la force d’Antonin comme un exemple pour contribuer à notre mesure à un avenir meilleur. »