Élise FOULATIER

Élise FOULATIER (concours PT)

DER Génie mécanique - Agrégation des sciences pour l'ingénieur 2023
Lorsque j’étais en prépa, j’ai très vite été intéressée par l’ENS Paris Saclay qui me permettait, contrairement à une école d’ingénieur, d’acquérir des connaissances scientifiques de haut niveau dans un domaine tout en me formant aux métiers de l’enseignement. En effet, j’ai à cœur d’allier à mon métier de scientifique la transmission des savoirs.

Portrait

Quel est votre parcours ?

Après un bac S-SI, j’ai intégré la classe préparatoire PTSI-PT au lycée Rouvière à Toulon. Cette filière était celle qui me convenait le plus, car il s’agit de la classe préparatoire scientifique présentant le poids le plus important en sciences industrielles de l’ingénieur. En effet, cette discipline m’avait beaucoup plu au lycée pour son aspect concret lié à l’étude de produits et aussi pour l’analyse critique qu’elle m’a permis de développer.
À l’issue de ces deux années de prépa, j’ai intégré l’ENS Paris-Saclay. Étant originaire de la filière PT, j’ai suivi la formation SAPHIRE commune aux trois départements de sciences pour l’ingénieur. À l’issue de cette formation, je pouvais intégrer le département de génie mécanique, de génie civil ou Nikola Tesla (génie électrique).

J’ai choisi de poursuivre mes études au sein du département de génie mécanique. Les champs couverts sont vastes avec une partie portant sur le comportement des matériaux et structures et une autre sur la production dans laquelle les procédés de fabrication et les systèmes automatisés sont abordés.

J’ai suivi une première année de master tournée vers la mécanique des matériaux et structures. Mon année de master 1 en génie mécanique m’a permis d’enrichir ma culture scientifique et de découvrir le monde de la recherche à travers des projets et un stage.
Au cours de cette année, je me suis rendu compte que j’avais un attrait majeur pour le monde de la simulation numérique en mécanique. Il s’agit de prévoir le comportement d’une structure en développant des codes de calcul ou en ayant recours à des logiciels. Je trouve très intéressant d’utiliser des outils numériques puissants pour étudier une structure, notamment dans les cas où il n’est pas possible de réaliser des expérimentations ou alors à des coûts élevés.

J’ai ensuite poursuivi en master 2 FESup. J'ai fini seconde du concours d'agrégation externe des sciences pour l'ingénieur, option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie mécanique à l'ENS Paris-Saclay en 2023.

Pourquoi avoir choisi de faire l'agréagtion via un master 2 FESup ?

Lorsque j’étais en prépa, j’ai très vite été intéressée par l’ENS Paris-Saclay qui me permettait, contrairement à une école d’ingénieur, d’acquérir des connaissances scientifiques de haut niveau dans un domaine tout en me formant aux métiers de l’enseignement. En effet, j’ai à cœur d’allier à mon métier de scientifique la transmission des savoirs. Aussi, c’est naturellement que j’ai choisi de m’inscrire en master 2 FESup pour ma 3e année à l’ENS Paris-Saclay.

La préparation à l’agrégation m’a permis de renforcer mes connaissances en sciences industrielles mais c’est la dimension pédagogique de la formation que j’ai le plus appréciée. J’ai ainsi pu apprendre à construire des cours à destination de formations très différentes.

Avez-vous une anecdote à nous partager lors de votre préparation de ce difficile concours ?

Je garde un très bon souvenir du voyage au ski organisé par l’équipe pédagogique pour les M2 FESup de sciences industrielles. Ce moment de convivialité a permis de renforcer l’esprit de cohésion en partageant des activités dans un cadre extérieur à l’ENS Paris-Saclay. De façon plus générale, il m’était nécessaire cette année de m’accorder des moments de détente et de pratique sportive pour relâcher la pression liée à la préparation du concours.

Quels sont vos projets professionnels ?

A court terme, je vais poursuivre en master 2 de recherche à l’ENS Paris-Saclay pour valider mon diplôme. Le master que je vais suivre est le master MS2SC (Modélisation et Simulation en Mécanique des Structures et Systèmes Couplés), une suite logique de ma première année de master avec un accent fort porté sur la modélisation et la simulation numérique en mécanique. Après cela, je souhaite préparer un doctorat, ce qui me permettra d’entrer réellement dans le monde de la recherche.
Suite à ce doctorat, je souhaiterais m’orienter soit vers une carrière d’enseignant-chercheur soit vers un poste de PRAG (professeur agrégé dans le supérieur).

Que souhaitez-vous dire aux étudiants qui hésitent à venir à l'ENS Paris-Saclay ou à passer l'agrégation ?

Il est difficile de se projeter quand on est étudiant·e en prépa et il est donc important de se renseigner sur les parcours et les débouchés qu’offrent une école, afin de trouver l’école dans laquelle on sera le plus épanoui. L’ENS Paris-Saclay offre un large choix de parcours et, par conséquent, les débouchés sont variés. De plus, les élèves ont la liberté de choisir la formation qui leur convient le mieux que ce soit au niveau du choix de l’année spécifique de parcours ou au niveau du master 2 de recherche avec un large choix de masters disponibles.
Pour ceux qui souhaitent se former à l’enseignement, je recommande vivement de suivre la formation M2 FESup. Bien qu’il s’agisse d’une formation difficile, l’encadrement de l’équipe pédagogique de qualité a pour but de nous conduire à la réussite du concours.