Inscription
Vous souhaitez participer à cet évènement ?
Inscrivez-vous
Contact
dsve [at] ens-paris-saclay.fr (Direction de la scolarité et de la vie étudiante)

Conférence du diplôme : "Une urgence : les libertés !"

License CC BY-NC-SA 2.0 Richard Holding
License CC BY-NC-SA 2.0 Richard Holding
Dans le cadre du cycle 2020-2021 des conférences thématiques du diplôme, nous vous invitons à la conférence sur le thème "Une urgence: les libertés !" avec Dominique Rousseau, mardi 1er décembre 2020 de 18h30 à 20h.
Compte-tenu des contraintes liées au nouveau confinement, la conférence se déroule en ligne (mail envoyé à tous les normalien.nes).

A distance
Ajouter à mon agenda 2020-12-01 17:30:00 2020-12-01 17:30:00 Conférence du diplôme : "Une urgence : les libertés !" A distance Europe/Paris public
INFOS PRATIQUES

- Date : mardi 1er décembre 2020 de 18h30 à 20h
- Intervenant : Dominique Rousseau
- Animateur/modérateur : Fabien Tarissan
- Inscription : https://bit.ly/ConferenceLiberte_2020
 
  • Pour suivre la conférence en ligne : l'inscription est obligatoire sur Zoom.
    Le lien vous a été communiqué. Nous vous remercions de renseigner correctement les informations obligatoires suivantes (Prénom, Nom de famille, adresse e-mail au format @ens-paris-saclay.fr).
    Ces informations personnelles sont recueillies uniquement pour suivre et valider votre présence dans le cadre des Conférences du Diplôme.
  • Le nombre de places est limité à 500.

Résumé

L’état d’urgence ne peut être un état vide de droit où s’exercerait seul la violence pure du souverain. Protéger le corps social n’est pas seulement une question sanitaire. C’est aussi une question juridique car ce qui fait un corps social c’est l’adhésion des individus à un même patrimoine de droits et libertés.
En 2015, après Charlie, les citoyens ont fait corps en se rassemblant sur la liberté d’expression. En 2020, chaque soir à 20h, ils font corps en reconnaissant et exprimant par leurs applaudissements le principe de fraternité. Oublier ces droits ou y porter atteinte, c’est dissoudre le corps social en une simple juxtaposition d’individus : « Il n’y pas de société, il n’y a que des individus » disait Margaret Thatcher ouvrant ainsi le cycle du néo-libéralisme.

La santé du corps social impose que toutes les mesures attentatoires aux droits et libertés garantis par la constitution soient abolies à la fin de l’état d’urgence. Et peut-être aussi, comme après chaque grand choc existentiel, de re-constituer le corps social sur la base d’un principe oublié et pourtant inscrit à l’article 1er de la Déclaration de 1789 : celui de l’utilité commune - et non comme aujourd’hui des intérêts privés ou des héritages - pour fonder les distinctions sociales….

Dominique Rousseau

Dominique Rousseau est professeur de droit public à l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, président du conseil scientifique de l'Association française de droit constitutionnel, membre honoraire de l'Institut universitaire de France.

Il est auteur de plusieurs livres dont le dernier "Radicaliser la démocratie" Seuil, 2018.