Sylvie Retailleau - Alumni ENS Paris-Saclay

Sylvie Retailleau

Ministre de ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et alumni de l'ENS Paris-Saclay

Fonction

  • Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
  • Présidente de l’Université Paris-Saclay.

Parcours

Elle développe ses recherches à l'Institut d'Électronique Fondamentale (UMR CNRS Université Paris-Sud), laboratoire qui deviendra , le 1er juin 2016, par fusion avec le Laboratoire de photonique et de nanostructures (LPN) le C2N (Centre de nanosciences et de nanotechnologies - CNRS/Université Paris-Sud), laboratoire de référence mondiale dans le domaine des nanosciences et nanotechnologies.

Responsabilités scientifiques et administratives

Sylvie Retailleau a mené une carrière dans l'enseignement supérieur tout en assurant des responsabilités scientifiques et administratives :

  • Doyenne de la Faculté des Sciences de septembre 2011 à mai 2016, elle a été présidente de l’Université Paris-Sud de mai 2016 à décembre 2018, puis présidente de la COMUE Université Paris-Saclay.
  • Sylvie Retailleau est élue le 2 mars 2020 présidente de l'Université Paris-Saclay dont l’ENS Paris-Saclay est co-fondateur.
  • À ce titre, depuis cette date elle siégeait de droit au conseil d’administration de l’ENS Paris-Saclay, après y avoir siégé de 2016 à 2019 en tant que représentante d’institutions partenaires et avoir siégé au conseil scientifique de 2010 à 2016.
  • 20 mai 2022 : Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dans le gouvernement d’Élisabeth Borne.

Enseignante-chercheuse

Elle développe ses recherches à l'Institut d'Électronique Fondamentale (UMR CNRS Université Paris-Sud), laboratoire qui deviendra, le 1er juin 2016, par fusion avec le Laboratoire de photonique et de nanostructures (LPN), le Centre de nanosciences et de nanotechnologies C2N (CNRS/Université Paris-Sud), laboratoire de référence mondiale dans le domaine des nanosciences et de nanotechnologies.

Le métier d’enseignante-chercheuse à l’université est un choix double par passion et engagement. D’un côté, c’est un métier très prenant, parfois trop, exigeant beaucoup de persévérance et d’investissement et une certaine dose de résilience pour ne pas souffrir du manque de moyens et de reconnaissance.
D’un autre côté et certainement le plus fort, c’est un métier qui rime avec liberté, créativité, diversité et ouverture vers les autres et le monde. Les plus belles récompenses pour un enseignant-chercheur sont la réussite de «ses» étudiants ou une avancée marquante d’un projet de recherche.

En parallèle, elle a assuré d'autres responsabilités liées à ses activités de recherche, et notamment dans le cadre de coopérations industrielles et valorisation :

  • Participation à des projets européens : ICT NANOSIL "Silicon-based nanostructures and nanodevices for long term nanoelectronics applications" ; REX SINANO (collaboration avec l'IMEP et le L2MP) ;  PI NANOCMOS (ST Microelectronics, Philips, Infineon) ; IST PULLNANO (6ème PCRD, 2006-2008).
  • Participation à des projets ANR : "MODERN" : Modélisation de Dispositifs Electronique en Régime Nanométrique ; et en tant que Responsable d'équipe "HF-CNT" Nano dispositifs à base de nanotubes de carbone pour applications multi-GHz (2006-2009 avec CEA/LEM, IEMN, LPA).