Blandine Galiay

Blandine Galiay

Normalienne au département de mathématique

Prix et distinctions

2021 :  prix Junior Maryam Mirzakhani

Elle est récompensée pour son travail de master 1 intitulé "Lattices of the oscillator group of signature (2,2)", par la fondation mathématique Jacques Hadamard.

Son parcours

Après un bac S puis deux ans de classe préparatoire (MPSI puis MP) au lycée Charlemagne à Paris, elle intègre le département de maths de l'ENS Paris-Saclay en 2018 ou elle effectue une L3 puis le Master 1 Jacques Hadamard, avant de passer l'agrégationen 2020.

En 2021, elle fait le Master 2 AAG (Analyse, Arithmétique, Géométrie) à l'Université Paris-Saclay. Elle a choisi les cours liés à la géométrie différentielle et à l'algèbre.

Qu'est-ce que ce prix représente pour vous ?

Je n'ai pas grand chose à rajouter par rapport à la description qui en est faite sur le site de la FMJH. Cependant je suis très contente de savoir que des chercheurs et chercheuses ont lu mon travail et l'ont trouvé bien.

Quels sont vos projets pour le futur ?

En 2020, j'ai passé l'agrégation de mathématiques dans le but de devenir professeure, mais avant j'aimerais bien faire un doctorat.

Avez-vous un modèle de femme mathématicienne ?

Je connais des grands noms de femmes mathématiciennes (par exemple Maryam Mirzakhani, Sophie Germain, Emmy Noether) mais je ne connais pas assez leurs travaux pour vraiment les considérer comme des modèles.

Un grand esprit des mathématiques qui me fascine est bien sûr Gauss (ce qui je pense s'explique par le fait que certaines conséquences de ses travaux apparaissent très tôt dans les études de mathématiques).

Si l'on cherche en-dehors des grands noms de l'histoire des maths, des mathématiciennes très inspirantes pour moi ont été Inès Kath - la chercheuse qui a supervisé mon stage de M1, membre de la chair d'analyse de l'université de Greifswald -, ainsi que ma prof de maths de terminale qui m'a beaucoup encouragée à faire des maths.

 

Le prix Junior Maryam Mirzakhani

Le prix Junior Maryam Mirzakhani récompense deux étudiantes junior (de niveau dernière année de licence ou première année de master) pour un premier travail de recherche ou d'étude bibliographique dans le domaine de mathématiques.

Ce prix de la fondation Hadamard vise à encourager les jeunes femmes à poursuivre les mathématiques au niveau de l'enseignement supérieur, et à envisager un avenir dans la recherche en mathématiques.