Projets interdisciplinaires collectifs (PIC)

Les Projets Interdisciplinaires Collectifs (PIC) ont, avant tout, une thématique interdisciplinaire, novatrice et issue de l'imagination des normalien.ne.s, s'appuyant sur et valorisant la diversité des disciplines représentées à l'ENS Paris-Saclay.
Ils permettent d'exprimer leur créativité, de travailler en autonomie accompagnés par des chercheurs et enseignants-chercheurs en mode gestion de projet et de valider la compétence "Pluridisciplinarité" du Diplôme de l'ENS Paris-Saclay.
L'équipe, constituée autour du projet, regroupe des étudiants aux profils et aux compétences variées provenant des différentes disciplines de l’École.

Blockchain, du théâtre au flash crash

PIC avec la Scène de recherche

Blockchain, du théâtre au flash crash - Crédits photos : E-Grangier

 

7 séances + suivi répétitions + travail personnel + restitution
Jeudi 6 janvier - 14h-16h : rencontre avec l’équipe artistique, présentation du projet, comment travailler ensemble ?  
Jeudi 13 janvier 14h-17h : dispositifs technologiques scéniques (dispositif de tissage de fibre optique, petits robots...)
Jeudi 20 et 27 janvier 14h-17h : écritures collectives
Mercredi 9, jeudi 10 et vendredi 11 février : 18h-20h30
Mercredi 13, jeudi 14 avril : 18h-20h30 installation/répétition
Vendredi 15 avril 16h : restitution

Effectif : 10 à 12 étudiants
Lieu : ENS Paris-Saclay
Aucun pré-requis.

 

 

Présentation
Ce Projet Interdisciplinaire Collectif propose aux étudiant.es de participer activement aux premières étapes d’une création scénique qui questionnera le phénomène de transaction et de croyance de la monnaie. Nous explorerons en particulier la technologie de la Blockchain, en empruntant ses formes à la danse, au théâtre, à la musique, au chant et à la technologie.
A partir d’un certain nombre d’éléments textuels (issus notamment des 8 débats du projet Prenez Place ! sur Monnaie, Commun et Démocratie) et visuels (images, vidéos, œuvres plastiques...) sélectionnés et travaillés en amont, nous explorerons ensemble le mouvement des corps dans l’espace du plateau et expérimenterons la particularité d’une création chorégraphique qui émerge d’essais et d’erreurs successives. Les étudiants seront notamment invités, s’ils le souhaitent, à intervenir directement sur le plateau par un travail du corps.
Nous enquêterons également ensemble sur un ou plusieurs dispositifs technologiques scéniques et interrogerons les manières dont ce ou ces dispositifs dialoguent sur le plateau avec la chorégraphie, la musique et la mise en scène. Deux pistes sont, pour l’instant, envisagées : la création d’un dispositif de tissage de fibre optique et celle de tout petits robots, reliés à une Blockchain et/ou à des algorithmes boursiers à l’origine des flash crashes.

Emmanuelle Grangier est artiste, chercheur et chorégraphe.
Docteur en Art et Sciences de l’art de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, elle fonde en 2012 avec le chercheur en robotique Arnaud Revel, la compagnie P.A.S. (Pratiques Artistiques et Scientifiques) avec laquelle elle crée quatre pièces autour de la question d’une possible altérité robotique radicale : Link Human/Robot, Poppy N+Z, Sniper, Guerrilla, Shark, Razor et les autres et Poppy + l’infini.


Mauvaises filles ! - Portraits hors-champs #photos et récits

PIC avec la Scène de recherche
En partenariat avec CentraleSupélec

Calendrier
40h + travail personnel + restitution
Janvier : mardi 16, jeudi 20 et mardi 25 - 14h-17h ENS
Février : enquête de terrain - CEF de Doudeville (Normandie)
Samedi 5 février après-midi : visite dans les collections du Centre Pompidou
Mars : jeudi 10, mardi 22, jeudi 24 - 14h-17h ENS
Restitution : mardi 19 avril à l’ENS à 13h et samedi 14 mai de 10h à 18h au Centre Pompidou

Effectif : 6 à 8 étudiants
Lieu : ENS Paris-Saclay et CEF de Doudeville (Normandie)
Aucun pré-requis.

Présentation
Ce Projet Interdisciplinaire collectif prend pour objet l’étude d’une équipe encadrante d’un centre éducatif fermé pour adolescentes et l’analyse des parcours de jeunes femmes mineures placées sous-main de justice. La recherche création a pour objectif d’initier les élèves à la démarche de terrain par une approche ethnographique de l’environnement de travail, la réalisation d’entretiens et de portraits visuels. Les élèves explorent les pratiques professionnelles, la fabrique du genre dans et par l’institution judiciaire.
Ce PIC est partie prenante du projet « Portraits hors-champ # photos et récits » proposé aux jeunes filles du centre éducatif fermé de Doudeville avec la photographe Lolita Bourdet.
Ce travail prend appui sur la résidence de recherche-création MAUVAISES FILLES ! pilotée par Natacha Chetcuti-Osorovitz, sociologue, MCF-HDR CentraleSupélec et IDHES ENS Paris-Saclay et Sandrine Lanno, metteure en scène, L’Indicible Compagnie depuis septembre 2020.

Sandrine Lanno est metteure en scène, réalisatrice et directrice artistique de "L’Indicible Compagnie".

Natacha Chetcuti-Osorovitz est maître de conférences en sociologie, HDR - habilitée à diriger des recherches au département Sciences Humaines et Sociales de CentraleSupelec et chercheure au laboratoire Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société de l’École Normale Supérieure de Paris-Saclay.
Sonia Chiambretto est auteure et dramaturge.

PROPOSER UN PROJET PIC

Les normalien.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s de l’École peuvent proposer un embryon d'idée ou de projet interdisciplinaire. En fonction des affinités et des compétences de chacun, des petites équipes se constituent pour construire un véritable projet.
De l'idée à la construction du projet, mais aussi sa réalisation et sa concrétisation, l'équipe PIC est là pour vous accompagner dans vos démarches et votre réflexion.
- Si vous avez des idées ou même un projet, vous pouvez nous contacter via l'adresse : pic [at] ens-paris-saclay.fr