"Fil" Scène de recherche

Cette offre de formation propose d’offrir une compréhension opérationnelle de la complexité des mutations du monde contemporain. L’hybridation des savoirs et la construction d’alliances entre les champs de la création, de la recherche, de l’innovation et de l’action citoyenne forment un enjeu critique pour les futures générations d’enseignants et de chercheurs.

Ces enseignements se proposent de tester ces nouvelles configurations de travail, croisant des pratiques de création artistique et des méthodes de recherche universitaire en s’appuyant sur des projets accueillis en résidence en 2020-2021 à la Scène de Recherche.
Ouvertes à tous les normaliens, ces deux unités enrichissent la pratique de l’interdisciplinarité en privilégiant une méthodologie basée sur l’expérimentation et un travail en mode projet.
La validation de ces unités d’enseignement comprendra la réalisation de travaux pratiques individuels et collectifs ainsi que leurs restitutions pédagogiques en séances accompagnées d'un dossier rédigé.


Environnements immersifs

  Filippo FABBRI

Direction artistique et pédagogique
filippo.fabbri [at] u-psud.fr (Filippo FABBRI)

Le jeudi de 14h à 17h
14 et 21 octobre
18 et 25 novembre
2 et 9 décembre
16 décembre : restitution

UE ouverte à tous.
Lieu : ENS Paris-Saclay
filippo.fabbri [at] u-psud.fr (Inscription auprès de Filippo FABBRI )(copie à culture [at] ens-paris-saclay.fr)

Pré-requis :  des participants curieux d’explorer les relations entre arts, design, technologies et société. Elle fait appel à des environnements de développement et des langages informatiques professionnels de différents niveaux, accessibles sans connaissances préalables ou à des élèves plus expérimentés.

Public visé

  • 10 à 15 étudiant.e.s de tous les départements de l’ENS Paris-Saclay.
  • Possibilité de valider l’activité P5 (Validation d’une UE transversale) du diplôme de l’ENS Paris Saclay.
  • Cette UE est recommandée pour les étudiants qui souhaitent suivre en septembre 2022 l’Année de Recherche en Recherche-Création (ARRC) au sein du Diplôme de l’ENS Paris-Saclay.

Le but de cette UET est de fournir les éléments essentiels à la compréhension et à la pratique des Environnements Immersifs, au croisement des enjeux philosophiques, scientifiques, architecturaux et artistiques qui sont à l’origine de leur apparition et de leur diffusion, depuis l’antiquité jusqu’à aujourd’hui.

Présentation

A travers l’évolution des environnements immersifs dans différents domaines et disciplines, cette UE se concentrera en particulier sur la conception, le développement et la génération d’environnements immersifs sonores.
L’étude et l’apprentissage des techniques et des technologies nécessaires seront menés par la pratique sur le mode projet, afin de réaliser une restitution au sein du théâtre de la Scène de Recherche de l’ENS Paris-Saclay à la fin de l’UET en décembre 2021, en collaboration avec l’UE "Corps Augmenté".

Les élèves identifieront des thèmes communs qu’ils désirent approfondir en relation avec les problématiques de l’analyse et la compréhension de grandes masses de données (Big Data), de l’extraction de l’information complexe, de l’identification de connexions/déconnexions, de l’intelligence artificielle et du raisonnement automatique...
 
Sous la direction de Filippo Fabbri et en collaboration avec l’IRCAM, les élèves découvriront différentes techniques de représentation telles que l’audification/sonification et la spatialisation sonore, la réalité augmentée, virtuelle, mixte, ainsi que les récents paradigmes des Immersive Analytics, qui visent à l’identification de structures utiles à travers la représentation multidimensionnelle de Big Data et à la perception multi-sensorielles. Cela permettra aux élèves de réaliser leurs propres environnements immersifs afin d’exprimer leurs idées, leurs émotions et leurs points de vue à travers des expériences d’immersion inédites.  

Une visite à l’Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique (IRCAM) est prévue où les élèves découvriront les activités de recherche et de création de ce laboratoire unique en France. Les chercheurs de l’IRCAM interviendront également dans le cadre des sessions de l’UET.

Filippo Fabbri

De formation ingénieur, physicien, pianiste et compositeur, Filippo Fabbri est Maître de conférences de l'Université Paris-Saclay depuis 2010.
Il mène sa recherche dans les nanosciences et, plus récemment, le Sound-art et les technologies immersives ; en particulier il s’intéresse aux (nano)matériaux intelligents, l’acoustique adaptative, la spatialisation, la sonification, la réalité augmentée, l’interaction synesthétique et l'art-science.
Il a réalisé nombreuses créations dans le cadre d’expositions et workshops en France et à l’étranger (Cité Internationale des Arts, Maisons des Métallos, Centre G. Pompidou, Stubbins Gallery (Atlanta, GA), Ruskin School of Art (Oxford, UK), Goethe Institute de S. Pétersbourg, etc.), pour le théâtre, la danse et le cinéma.
Il a fondé et dirige la Licence Professionnelle « Techniques du Son et de l’Image » et le nouveau studio professionnel « STAR » de l’IUT de Cachan - Université Paris-Saclay.


Robots et corps augmentés

En quoi le corps et son mouvement sont une interface sensible et un laboratoire au croisement de l’art et de la technologie.

  Sarah FDILI ALAOUI

Direction artistique et pédagogique : saralaoui [at] lri.fr (Sarah Fdili Alaoui), Tove Grimstad Bang, Sylvain Lavernhe et Kevin Godineau

Mardi 19 octobre 16h-19h
Mardi  9, 16, 23, 30 novembre 16h-19h
Mardi 7 décembre 16h-19h
Mardi 14 décembre 16h-19h – restitution

 

UE ouverte à tous.
Lieu : ENS Paris-Saclay
Pré-requis :  cette UE vise des participants curieux d’explorer les relations entre arts, design, technologies et société. Elle fait appel à des environnements de développement et des langages informatiques professionnels de différents niveaux, accessibles sans connaissances préalables ou à des élèves plus expérimentés.

Inscriptions auprès de saralaoui [at] lri.fr (Sarah Fdili Alaoui) (copie à : culture [at] ens-paris-saclay.fr)

Public visé

  • 10 à 15 étudiant.e.s de tous les départements de l’ENS Paris-Saclay.
  • Possibilité de valider l’activité P5 (Validation d’une UE transversale) du diplôme de l’ENS Paris Saclay.
  • Cette UE est recommandée pour les étudiants qui souhaitent suivre en septembre 2022 l’Année de Recherche en Recherche-Création (ARRC) au sein du Diplôme de l’ENS Paris-Saclay.

Présentation

Le numérique et les nouvelles technologies trouvent aujourd’hui un essor particulièrement important dans les domaines de la robotique et de l’interaction humain-machine. Dans ces deux domaines, le corps et le mouvement (humain et machine) sont des éléments centraux d’étude. Cette Unité d’Enseignement examinera en quoi le corps et son mouvement sont une interface sensible et un laboratoire de ces transformations, au croisement de l’art et de la technologie.

L’UE propose une forte articulation entre enjeux théoriques et réalisation concrète de projets expérimentaux. Elle s’appuie sur les ressources du LURPA au sein de l’Université Paris-Saclay. Le travail en mode projet se nourrira d’une part de l’expérience de création chorégraphique de Sarah Fdili Alaoui. Mettant le corps et le mouvement au centre de la relation entre l’humain et la machine, Sarah Fdili Alaoui conçoit des technologies basées sur le mouvement qui encouragent la créativité kinesthétique de l'humain.
L’objectif est d’inventer des interactions sensibles expressives et expérientielles.

Les intervenants

SARAH FDILI ALAOUI maître de conférences à l’université Paris Saclay en design d'interaction, interaction homme-machine et danse. Elle est chorégraphe, danseur et analyste du mouvement Laban. Sarah est titulaire d'un doctorat en Art et Sciences de l'Université Paris-Sud 11 et des instituts de recherche IRCAM-Centre Pompidou et LIMSI-CNRS. Elle a un Master de l'Université Joseph Fourier et un Diplôme d'Ingénieur de l'ENSIMAG en Mathématiques Appliquées et Informatique et plus de 30 ans de formation en ballet et danse contemporaine. Son travail de recherche est à la croisée du design d'interaction et de la création en danse et la chorégraphie. Elle est à l’initiative d’un nombre de performances de danse interactives, des installations interactives, ainsi que des systèmes de soutien à la chorégraphie, à l'apprentissage et à la documentation de la danse.

TOVE GRIMSTAD BANG fait son doctorat en interaction humain–machine (IHM) et design d’interaction (IxD) dans le Laboratoire Interdisciplinaire des Sciences du Numérique (LISN). Elle est ingénieure, chercheuse, designer et musicienne et travaille sur le design de systèmes interactifs basés sur le mouvement qui ont pour but de soutenir la créativité.

SYLVAIN LAVERHNE est professeur des Universités à l’Université Paris-Saclay et est rattaché au LURPA.

KEVIN GODINEAU est maître de conférences à l’Université Paris-Saclay depuis 2020 et est rattaché au LURPA. Il effectue ses enseignements au Département d’Enseignement et de Recherche de Génie Mécanique (DER GM) de l’ENS Paris-Saclay dans les domaines de la robotique et des procédés de fabrication (usinage et fabrication additive). Ses thématiques de recherche sont centrées sur la maîtrise des procédés de fabrication additive métallique. Cela passe principalement par le développement de nouvelles stratégies de pilotage et l’implémentation de celles-ci dans les commandes numériques des machines.

LURPA -  Laboratoire Universitaire de Recherche en Production Automatisée - créé en 1981, est une équipe d'accueil du MESR placée sous la double tutelle de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan et de l'Université Paris-Sud. Il est actuellement dirigé par Olivier Bruneau.
Le LURPA conduit des recherches sur les thèmes de la conception des produits et des processus de fabrication et de la commande sûre des systèmes à événements discrets. Les recherches menées au LURPA visent l'excellence scientifique et consistent à développer des modèles, des méthodes et des outils pour répondre à des problématiques scientifiques, technologiques et sociétales. Elles s'appuient sur des développements théoriques de haut niveau et des validations sur des plateformes expérimentales (numériques ou physiques).  Le LURPA est membre de l'Institut Farman, institut pluridisciplinaire réunissant cinq laboratoires des sciences pour l'ingénieur de l'ENS Cachan.